, , ,

Focus sur la police

Non, je ne me permettrai pas de décortiquer le fonctionnement de la police nationale. Et puis, le rapport avec mon activité serait bien aux antipodes de mes sujets de discussion, vous en conviendrez !

La police est l’autre nom de la typographie, typo pour ses intimes utilisateurs. Connaissez-vous réellement ses différentes significations, son impact et pourquoi un style peut être choisi face à un autre ? Halte, on ne bouge plus ! L’explication se trouve ci-dessous !

Comment choisir sa police ?

Quel que soit votre projet, le choix de la police s’opère de la même façon. Que vous souhaitiez mettre en page un titre de roman, vous positionner sur l’écriture du nom de votre entreprise ou la moderniser, étudiez le caractère, les valeurs que vous souhaitez véhiculer.

Déterminez l’histoire, l’environnement, le positionnement de votre entreprise ou le type d’intrigue, le style de votre roman. Cette étape réalisée, à vous de juger s’il est préférable d’utiliser une police avec ou sans serif (serif = empattement au niveau des lettres).

Quelques petits trucs… une typographie sans serif reflètera la modernité, le dynamisme si elle est ronde ; l’échange, la féminité voire l’amour si elle est cursive. Avec serif, elle donnera une impression plus classique, neutre ou élégante si elle est « rectiligne ». Mais elle dégagera une impression de force et d’assurance avec une certaine épaisseur.

 Quel caractère !

N’oubliez pas que le choix de votre police d’écriture ira de pair avec l’image que vous souhaitez véhiculer. Elle est votre façon de vous exprimer, votre voix, votre caractère. À travers elle, votre but est de vous différencier de vos concurrents, de marquer votre singularité.

N’ayez pas peur de modeler une typographie existante, elle en sera davantage unique et le reflet de la personnalité que vous voulez mettre en lumière. D’ailleurs, les marques créent leurs propres polices en guise d’identité visuelle. C’est le procédé que j’ai choisi pour onze heures treize.

Finalement, tout peut être résumé à travers ces deux mots accolés « identité visuelle ». Un peu de caractère à révéler, à faire deviner, à illustrer, à décrire. Une façon de vous dévoiler, mais aussi, à travers quelques lettres, de laisser une bonne impression !

 

Dernière petite chose entre vous et moi. J’ai convié un de mes clients Aquiprint à mutualiser cet article sur leur blog aujourd’hui. N’hésitez pas à solliciter cette chouette imprimerie pour vos projets « print », vous y serez accueilli(e) chaleureusement !

,

Coup de pouce, pied à l’étrier, les autres noms du « réseau »

La plupart d’entre vous qui sont (oui oui, le verbe s’accorde à la troisième personne du pluriel !) sortis de l’école et ont recherché un emploi, ont déjà très certainement entendu de la bouche de leurs pairs « Entretenez votre réseau ! »  Entre mon BTS et mon master 2, j’écoutais ces conseils d’une oreille, pas encore trop concernée, un peu comme un banal écho.

Petit à petit l’oiseau…

L’ouverture aux autres paraît être le meilleur moyen de débuter et de maintenir des relations. Lorsque nous nous considérons timide, la tâche paraît plus ardue, mais de loin impossible ! Un pianiste ne joue pas du Mozart dès sa première leçon ! Persévérez et sentez-vous légitime, à la place que vous occupez, maîtrisez les sujets de discussion en qualité d' »expert » de votre domaine.

Et entre stages, postes occupés, loisirs, vie de tous les jours, vos contacts s’élargissent un peu plus, se renforcent, se relâchent, se rattrapent. Le réseau s’entretient. Il est important de ne pas cesser d’exister après un passage dans une entreprise. Quelques nouvelles ou une pensée pour la nouvelle année sont l’occasion de conserver une visibilité auprès de vos contacts.

Et n’oublions pas aussi que le premier réseau reste l’entourage privé, pourquoi ne pas l’utiliser de la même façon ?

…fait son nid

Lorsque vous avez atteint votre objectif grâce à vos relations, ne cessez pas de « réseauter ». Remerciez les personnes qui vous ont aidé(e), mais entretenez toujours un contact. Cela permet de témoigner la considération que vous avez pour une personne, vous pouvez aussi vous rendre utile et être disposé(e) à aider à votre tour.

De mon côté, j’ai aussi appris à entretenir les relations. Et avec la création de ma petite entreprise, elles sont plus que nécessaires pour avancer. Certes, le « réseautage » peut paraître « intéressé », mais la richesse qui en découle est bien plus importante. Pour l’anecdote, j’ai déjeuné, il y a peu, avec deux personnes rencontrées lors d’une mission, cela faisait 5 ans que je ne les avais pas croisées « de visu » (même si nous nous donnions quelques nouvelles entre temps). Ma journée s’est terminée avec un sourire béat et, avec les encouragements et autres compliments manifestés à mon égard, une motivation jamais égalée dans mon travail.

En prime ? Un rendez-vous et un nouveau contact ! À vous !

 

,

Pourquoi savoir rédiger est important dans une entreprise ?

Voilà un moment que je n’ai pas pris soin de vous écrire. Peut-être parce que l’écriture occupe aujourd’hui mes journées et pour ma plus grande satisfaction.

En discutant autour de moi et avec mes clients, j’ai compris que la rédaction était perçue comme un « fardeau » plutôt que comme un « plaisir ». Écrire pour un blog, écrire pour un site Internet, écrire pour alimenter les réseaux sociaux, écrire « correctement » un mail… Au sein d’une entreprise, personne n’est réellement dédié à la rédaction, ou cette tâche est effectuée conjointement à d’autres.

Le manque de temps, d’envie, la procrastination, la non-maîtrise de la langue française amènent un désintérêt de l’aspect rédactionnel.

Alors pourquoi est-ce important ?

D’abord pour l’image que vous véhiculez. Les lecteurs de votre site, d’articles de blog et autres contenus doivent prendre plaisir à parcourir les pages, les onglets, les mots. Et si c’est le cas, votre image en sera valorisée et ils reviendront. Un site, un article, un mail bien écrits sont synonymes de crédibilité. Quelle entreprise n’est pas désireuse de transmettre une représentation positive ? Et qui dit « représentation positive » dit « clients supplémentaires ».

Ensuite la maîtrise de l’orthographe rassure. Celle des mots aussi, mais l’orthographe reste une marque de confiance. Imaginez un instant recevoir deux devis, qu’ils soient tous deux soignés. L’un sans fautes de français, l’autre où vous en identifiez. Vers lequel pointerez-vous votre stylo pour signer ?

Une petite astuce : apprenez à être succinct ! Des phrases brèves, mais claires valent mieux que de longs paragraphes sans aération. La « respiration » est aussi importante pour faire vivre vos textes.

Et si pour vous, la rédaction reste rédhibitoire ou qu’elle n’est pas votre tasse de thé, je vous invite à me contacter ! Le thé, nous le boirons ensemble !