Posts

,

Choisir la direction

Tout est en tête, l’activité, les services proposés, le réseau à réactiver, les prospects à contacter.

Le site est opérationnel, l’adresse mail professionnelle et les cartes de visite aussi.

Un choix reste en suspend. Le statut. Mon statut. Quelle direction prendre ?

Je décortique chacun des deux qui s’offrent à moi : naturellement celui d’auto-entrepreneur et l’autre moins connu de salariée d’une coopérative d’activités et d’entrepreneurs. “Pour” et “contre” sont pesés, analysés, notés. Je griffonne, m’informe, passe des heures sur le Net à la recherche de LA réponse.

Persuadée de mon choix, je monte un dossier de candidature auprès de la coopérative que je choisis, mais quelque chose m’interpelle à l’issue du dépôt. Je me creuse encore les méninges et établis des projections financières sommaires en fonction des nouvelles informations recueillies. Finalement, même si je sens fortement poindre un changement de cap, il est confirmé par une experte-comptable que j’interroge. Son avis est clair : le statut d’auto-entrepreneur est celui qui correspondra le mieux à mon activité. Il est le coup de pouce qui me permettra de jauger de la durabilité de mon entreprise.

Attention, cela ne signifie pas que le statut de salarié d’une coopérative ne conviendrait pas à un autre métier et pour une situation différente de la mienne  !

Dans mon esprit, tout est plus clair et je prends mon téléphone pour annoncer à la coopérative que je ne donne pas suite. J’ai encore quelques semaines devant moi.

2017 était l’année du changement, en 2018, je prends le virage de la création !