29 confidences

Quelques mots de présentation me concernant ne seraient pas superflus !

Abstraction faite que mes parents ont choisi de me prénommer Alexandra, je me suis peu à peu construite et les points qui suivent vous donneront un échantillon de ma nature.

  • j’ai écrit beaucoup beaucoup beaucoup de textes personnels, 2 romans aboutis (mais restés figés) et 2 autres jamais terminés
  • je suis titulaire d’un master 2 en communication
  • j’aime retaper de vieux meubles
  • et créer une décoration originale et unique
  • “joviale” est le premier mot que mon entourage utilise pour me décrire
  • plus jeune, durant les inter-cours, je dessinais sur Illustrator
  • je sais travailler rapidement, mais peux peaufiner par soucis de rendre un « travail bien réalisé »
  • j’aime les couleurs vives et j’en porte
  • j’ai habité 3 ans à Paris et la vie parisienne m’a beaucoup appris
  • je lis souvent le dernier paragraphe des livres avant de l’atteindre
  • j’aurais aimé exercer les métiers d’architecte d’intérieur, tapissière, orthophoniste, romancière, joaillière, designer d’objets entre autres
  • plus jeune, j’ai écrit “la vie est une pomme, mordez dedans, n’en faites pas de la compote”
  • je bricole dès que j’en ai le loisir
  • j’écris dès que j’en ai le loisir
  • quand j’entreprends un projet, je le réalise jusqu’à être en satisfaite
  • j’aime les gens et me nourris des échanges
  • si je consulte l’heure, ma vision est constamment happée par une “heure miroir”
  • mon cerveau ne s’arrête jamais de penser, même la nuit
  • j’idolâtre la langue française
  • j’ai toujours souhaité être entrepreneuse
  • je suis impatiente de vieillir par curiosité de la vie
  • le orange est ma couleur de prédilection
  • j’ai une passion particulière pour les brocantes et les objets qui ont vécus
  • j’ai fait du piano 7 années durant et je rêve de me replonger dans mes partitions
  • je suis de nature sociable et communicative
  • j’aime être spectatrice de la rue et inventer des vies aux passants
  • je travaille en silence au son des cliquetis de mes touches
  • je supporte mal les fautes d’orthographe
  • je collectionne les vieilles clés, une symbolique qui me permettra peut-être d’ouvrir des portes et d’accéder à ce qui est fermé

Si vous avez lu jusqu’au bout, il est temps de nous rencontrer pour échanger sur votre projet.

Et si par tout hasard il est 11h13, je vous promets un café !

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *